La posture anormale fait référence aux mouvements rigides du corps et aux positions anormales chroniques du corps. Ce symptôme n’est pas la même chose qu’une mauvaise posture ou un affaissement. Il s’agit plutôt d’une tendance à maintenir une position corporelle particulière ou à déplacer une ou plusieurs parties du corps d’une manière anormale. De nombreux comportements posturaux anormaux sont le résultat d’une lésion grave de la moelle épinière ou du cerveau.

Lorsqu’un muscle se contracte, les muscles de l’autre côté de l’articulation offrent normalement une certaine résistance à la contraction. Dans les postures anormales, cependant, les groupes musculaires n’offrent pas de résistance lorsqu’un muscle se contracte. Il en résulte un mouvement atypique de la tête ou du dos, ou des pieds raides ou arqués.

1. Types de postures anormales

Il y a trois principaux types de postures que l’on peut observer chez les personnes dont la posture est anormale :

  • Opisthotonos est une posture dans laquelle le cou est incliné vers l’arrière et le dos est rigide et arqué.
  • La posture décorative est caractérisée par un corps raide, des jambes droites et des poings serrés.
  • La posture de décérébration est caractérisée par des membres rigides, des orteils pointus et une inclinaison vers l’arrière de la tête et du cou.

Selon la cause de la posture anormale, les gens peuvent alterner entre différentes postures avec stimulation ou au cours de la condition.

2. Quand appeler votre médecin

Composez le 911 ou rendez-vous à la salle d’urgence la plus proche si vous remarquez une posture anormale. Ce symptôme indique souvent une condition médicale très grave qui nécessite un traitement immédiat. Certaines personnes atteintes de ce symptôme peuvent être inconscientes et vous devriez demander de l’aide en leur nom.

3. Causes des postures anormales

Les postures anormales résultent le plus souvent de lésions au cerveau ou à la moelle épinière. Le type de posture que vous adopterez dépendra