Orteil en griffe

Orteil en griffe : Causes, symptômes et diagnostic


Qu’est-ce qui cause l’orteilde la griffe ?

1. Qu’est-ce que le pied de griffe ?

Le pied griffeur est aussi connu sous le nom d’orteils griffés. C’est un état dans lequel vos orteils se plient en une position en griffe. Le pied-griffe peut apparaître dès la naissance, ou vos pieds peuvent se plier plus tard. Ce n’est généralement pas un problème grave en soi, mais il peut être inconfortable. Elle peut également être le signe d’une condition médicale sous-jacente, comme la paralysie cérébrale ou le diabète.

Si vous soupçonnez que vous avez le pied griffeur, prenez rendez-vous avec votre médecin. Pour éviter que le pied griffeur ne s’aggrave, il est important d’obtenir un diagnostic et un traitement précoces.

2. Symptômes du pied griffeur

Lorsque vous avez le pied griffeur, les articulations des orteils les plus proches de votre cheville pointent vers le haut, tandis que vos autres articulations des orteils se penchent vers le bas. Tes orteils ressemblent à des griffes.

Dans certains cas, le pied de griffe ne cause aucune douleur. Dans d’autres cas, vos orteils pourraient vous faire mal et vous pourriez développer des cors, des callosités ou des ulcères sur les parties qui frottent contre vos chaussures.

Les orteils en griffes sont parfois appelés à tort « orteils en marteau », mais ce n’est pas la même chose. Bien que les deux affections présentent de nombreuses similitudes, elles sont causées par des muscles différents dans votre pied.

3. Causes du pied griffeur

Le pied griffeur peut se développer à la suite de plusieurs conditions différentes. Par exemple, il se peut que vous développiez une griffe du pied à la suite d’une chirurgie de la cheville ou de blessures à la cheville. Les lésions nerveuses peuvent affaiblir les muscles du pied et entraîner des déséquilibres qui forcent les orteils à se plier maladroitement. L’inflammation peut aussi faire fléchir vos orteils en position griffée.

Parmi les troubles sous-jacents qui peuvent causer le pied griffeur, mentionnons :

  • Polyarthrite rhumatoïde : Il s’agit d’une maladie auto-immune qui attaque les tissus sains des articulations par le système immunitaire. Par conséquent, la paroi de vos articulations s’enflamme, ce qui peut entraîner des déformations articulaires.
  • Paralysie cérébrale : Cette condition peut affecter votre tonus musculaire, ce qui donne des muscles trop raides ou trop lâches. Elle peut être causée par un développement anormal du cerveau avant la naissance ou par une blessure pendant l’accouchement.
  • Diabète : Cette condition se produit lorsque votre corps présente des niveaux élevés de sucre dans le sang en raison d’une résistance à l’insuline ou d’une production d’insuline inadéquate. Les lésions nerveuses, surtout au niveau des pieds, sont l’une des complications qui peuvent résulter du diabète.
  • Maladie de Charcot-Marie-Tooth : Il s’agit d’une maladie héréditaire rare qui peut affecter votre système nerveux. Si vous souffrez de cette affection, elle peut causer une faiblesse dans vos pieds et des déformations des orteils.
  • AVC : Cet état se produit lorsque le sang cesse de circuler vers une région de votre cerveau en raison d’un caillot sanguin ou de vaisseaux sanguins faibles. Les accidents vasculaires cérébraux peuvent causer de graves lésions nerveuses et affecter vos muscles, y compris ceux de vos pieds.

Dans certains cas, la cause sous-jacente du pied griffeur n’est jamais identifiée.

4. Quand consulter votre médecin

Appelez votre médecin si vos orteils montrent des signes de griffure. Ils peuvent être flexibles au début, mais ils peuvent rester coincés de façon permanente dans une position en griffe avec le temps. Un traitement est nécessaire pour éviter que cela ne se produise.

Votre médecin vérifiera également s’il existe des troubles sous-jacents qui peuvent causer le pied griffeur, comme le diabète et la polyarthrite rhumatoïde. Un diagnostic et un traitement précoces peuvent prévenir de graves complications et améliorer votre qualité de vie.

5. Traitement du pied-griffe

Pour traiter le pied griffeur, votre médecin peut vous recommander une combinaison d’interventions médicales et de soins à domicile.

1. Soins médicaux

Si vos orteils sont encore souples, votre médecin pourrait les coller ou vous demander de porter une attelle pour les maintenir dans la bonne position. Ils peuvent vous apprendre à faire des exercices de soins à domicile pour maintenir la souplesse de vos orteils. Ils peuvent aussi vous encourager à porter certains types de chaussures, tout en évitant d’en porter d’autres.

Si ces traitements n’aident pas ou si vos orteils sont devenus trop rigides, votre médecin pourrait vous recommander la chirurgie. Votre chirurgien peut raccourcir l’os au niveau du la base de l’orteil, ce qui donne plus d’espace à l’orteil pour se redresser.

Si votre pied griffeur est lié à une maladie sous-jacente, votre médecin peut vous prescrire des médicaments, une intervention chirurgicale ou des traitements pour y remédier.

2. Soins à domicile

Si vos orteils sont encore souples, des exercices réguliers peuvent aider à soulager vos symptômes ou à les empêcher de s’aggraver. Par exemple, votre médecin peut vous encourager à déplacer vos orteils vers leur position naturelle, en utilisant vos mains. Ramasser des objets avec les orteils peut aussi vous aider.

Porter des chaussures avec beaucoup d’espace peut aider à soulager l’inconfort. Ne portez pas de chaussures trop serrées ou à talons hauts. Si vos orteils deviennent plus rigides, recherchez des chaussures qui ont une profondeur supplémentaire au niveau des orteils. Vous pouvez également utiliser un coussinet spécial pour vous aider à soulager la pression sur la plante du pied.

6. Perspectives pour le pied griffeur

Les mesures de soins à domicile peuvent aider à améliorer vos symptômes, surtout si vos orteils sont encore souples. Dans certains cas, vous pourriez avoir besoin d’une chirurgie pour empêcher vos orteils de devenir griffés de façon permanente. Si vous subissez une chirurgie, vos orteils devraient guérir dans les six à huit semaines.

Demandez à votre médecin plus d’informations sur votre condition spécifique, les options de traitement et les perspectives à long terme.

Notez cet article

You may also like...