L’énurésie nocturne est la perte de contrôle de la vessie pendant la nuit. Le terme médical pour l’énurésie nocturne est énurésie nocturne (nocturne). L’énurésie nocturne peut être un problème inconfortable, mais dans de nombreux cas, c’est tout à fait normal.

L’énurésie nocturne est un stade de développement standard chez certains enfants, mais elle peut être un symptôme d’une maladie sous-jacente ou d’une maladie chez les adultes. Selon la National Association for Continence, environ 2 % des adultes font pipi au lit.

1. Causes de l’énurésie nocturne

Les conditions physiques et psychologiques peuvent conduire à l’énurésie nocturne chez certaines personnes. Les causes courantes d’énurésie nocturne chez les enfants et les adultes comprennent :

  • petite taille de la vessie
  • infection des voies urinaires (IVU)
  • stress, peur ou insécurité
  • les troubles neurologiques, comme le fait d’avoir été victime d’un AVC
  • hypertrophie de la prostate
  • apnée du sommeil ou pauses respiratoires anormales pendant le sommeil
  • constipation

Les déséquilibres hormonaux peuvent également causer l’énurésie nocturne chez certaines personnes. Tout le monde dans le corps fabrique de l’hormone antidiurétique (HAD). ADH dit à votre corps de ralentir la production d’urine pendant la nuit. Le volume d’urine plus faible aide une vessie normale à retenir l’urine pendant la nuit. Les personnes dont l’organisme n’atteint pas des niveaux suffisants d’HAD peuvent éprouver les symptômes suivants nocturnalénuresis parce que leurs vessies ne peuvent pas contenir un plus grand volume d’urine.

Le diabète est un autre trouble qui peut causer l’énurésie nocturne. Si vous êtes diabétique, votre corps ne traite pas correctement le glucose, ou le sucre, et peut produire de plus grandes quantités d’urine. L’augmentation de la production d’urine peut faire mouiller le lit des enfants et des adultes qui passent normalement la nuit au sec.

2. Facteurs de risque d’énurésie nocturne

Le sexe et la génétique sont parmi les facteurs de risque d’énurésie nocturne. Les garçons et les filles peuvent connaître des épisodes d’énurésie nocturne pendant la petite enfance. Mais les garçons sont plus susceptibles de mouiller leur lit en vieillissant.

Les antécédents familiaux jouent aussi un rôle. Selon la Cleveland Clinic, vous êtes plus susceptible de mouiller votre lit si un parent, un frère, une sœur ou un autre membre de la famille a eu le même problème. L’énurésie nocturne est également plus fréquente chez les enfants atteints du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Les chercheurs ne comprennent pas encore parfaitement la relation entre l’énurésie et le TDAH.

3. Changements de mode de vie pour gérer l’énurésie nocturne

Certains changements de mode de vie peuvent aider à mettre fin à l’énurésie nocturne. Pour les adultes, l’établissement de limites sur la consommation de liquides joue un rôle important dans le contrôle de l’énurésie nocturne. Essayez de ne pas boire d’eau ou d’autres liquides dans les heures qui précèdent le coucher pour réduire le risque d’avoir un accident. Buvez la majorité de vos besoins quotidiens en liquides avant l’heure du dîner. Ainsi, votre vessie sera relativement vide avant l’heure du coucher. Chez les enfants, il n’a pas été démontré que le fait de limiter les liquides avant l’heure du coucher diminue de façon fiable l’énurésie nocturne.

Vous devriez également cesser de consommer de la caféine ou des boissons alcoolisées le soir. La caféine et l’alcool sont des irritants pour la vessie et des diurétiques, donc ils vous feront uriner davantage.

Concevoir un programme de miction pour vous aider à rester au sec pendant la nuit. Un horaire de miction signifie simplement que vous urinez selon un horaire régulier, comme toutes les 1 à 2 heures. Utiliser la salle de bain à droite avant d’aller au lit pour vider complètement votre vessie avant de dormir.

1. Chez les enfants

L’énurésie nocturne peut parfois survenir lors d’un événement stressant dans la vie d’un jeune. Les conflits à la maison ou à l’école peuvent causer des accidents nocturnes chez votre enfant. La naissance d’un frère ou d’une sœur, le déménagement dans un nouveau foyer ou un autre changement de routine peuvent être stressants pour les enfants et peuvent déclencher des incidents d’énurésie nocturne.

Parlez à votre enfant de ce qu’il ressent. La compréhension et la compassion peuvent aider votre enfant à se sentir mieux dans sa situation, ce qui peut mettre fin à l’énurésie nocturne dans de nombreux cas.

S’abstenir de punir les incidents d’énurésie nocturne. Félicitez votre enfant lorsqu’il reste au sec. Cela les aidera à se sentir bien de ne pas mouiller leur lit.

4. Traitement médical pour l’énurésie nocturne

L’énurésie nocturne qui découle d’un problème médical nécessite un traitement allant au-delà de la simple adaptation du mode de vie. Les médicaments peuvent traiter une variété de conditions dont l’énurésie nocturne est un symptôme. Par exemple :

  • Les antibiotiques peuvent éliminer les infections urinaires.
  • Les anticholinergiques peuvent calmer une vessie irritée.
  • L’acétate de desmopressine augmente les niveaux d’HAD pour ralentir la production nocturne d’urine.
  • Les médicaments qui bloquent la dihydrotestostérone (DHT) peuvent réduire l’enflure de la prostate.

Il est également important de contrôler les maladies chroniques, comme le diabète et l’apnée du sommeil. L’énurésie nocturne associée à des problèmes médicaux sous-jacents se résoudra probablement avec une prise en charge adéquate.

5. Perspectives en matière d’énurésie nocturne

La plupart des enfants ne font plus pipi au lit vers l’âge de 7 ans. À cet âge, le contrôle de la vessie est plus fort et plus développé. Les changements de mode de vie, les traitements médicaux et le soutien de la famille et des amis peuvent aider les enfants et les adultes à surmonter l’énurésie nocturne.