Microcéphalie

Microcéphalie

Microcéphalie : Causes, symptômes et diagnostic


Qu’est-ce qui cause la microcéphalie?

Votre médecin peut mesurer la croissance de votre bébé de plusieurs façons. Par exemple, votre médecin vérifiera la taille ou la longueur de votre bébé et son poids pour savoir s’il grandit normalement. Une autre mesure de la croissance du nourrisson est la circonférence de la tête, ou la taille de la tête de votre bébé. C’est important parce que cela peut indiquer à quel point leur cerveau se développe bien. Si le cerveau de votre bébé ne grandit pas correctement, il peut souffrir d’une maladie appelée microcéphalie.La microcéphalie est un état dans lequel la tête de votre bébé est plus petite que celle des autres enfants du même âge et du même sexe. Cette condition peut être présente à la naissance de votre bébé. Elle peut également se développer au cours des deux premières années de leur vie. Il n’y a pas de remède. Cependant, un diagnostic et un traitement précoces peuvent améliorer les perspectives de votre enfant.

1. Quelles sont les causes de la microcéphalie ?

Cette condition est causée par un développement anormal du cerveau. Le développement anormal du cerveau peut se produire pendant que votre enfant est encore dans l’utérus ou pendant la petite enfance. Les conditions génétiques peuvent également contribuer au développement de la microcéphalie.

1. Conditions génétiques

Les conditions génétiques qui peuvent causer la microcéphalie incluent :

1) syndrome de Cornelia de Lange

Ce trouble ralentit la croissance de votre enfant à l’intérieur et à l’extérieur de l’utérus. De graves problèmes intellectuels, des anomalies des bras et des mains et des traits faciaux distincts sont courants. Par exemple, les enfants atteints de cette condition ont souvent des sourcils qui poussent ensemble dans les oreilles moyennes, des oreilles basses et un petit nez et des dents.

2) Syndrome de Down

Cette condition est aussi connue sous le nom de trisomie 21.

Les enfants atteints de trisomie 21 l’ont généralement :

  • retards cognitifs
  • déficience intellectuelle légère à modérée
  • muscles affaiblis
  • des caractéristiques faciales distinctives, comme des yeux en forme d’amande, un visage rond et une petite taille

traits

3) Syndrome du Cridu Chat

Les bébés atteints de cette condition ont un cri distinct et aigu, semblable à celui d’un chat. Les caractéristiques communes de ce syndrome incluent :

  • déficience intellectuelle
  • faible poids à la naissance
  • muscles affaiblis
  • certaines caractéristiques faciales, comme des yeux écarquillés, une petite mâchoire et des oreilles basses

4) Syndrome de Rubinstein-Taybi

Les bébés atteints de cette maladie rare sont plus petits que la normale. Ils ont aussi de gros pouces et orteils, des traits faciaux distinctifs et une déficience intellectuelle. Les personnes atteintes de la forme sévère de cette maladie ne survivent souvent pas après l’enfance.

5) syndrome de Seckel

Cette maladie rare cause des retards de croissance à l’intérieur et à l’extérieur de l’utérus. Les caractéristiques communes comprennent la déficience intellectuelle et certaines caractéristiques faciales, y compris un visage étroit, un nez en forme de bec et une mâchoire inclinée.

6) syndrome de Smith-Lemli-Opitz

Les bébés atteints de cette condition ont des déficiences intellectuelles et comportementales qui reflètent l’autisme. Les signes précoces de ce trouble comprennent des difficultés d’alimentation, une croissance lente et une combinaison des deuxième et troisième orteils.

7) Trisomie 18

Cette condition est aussi connue sous le nom de syndrome d’Edward. Ça peut causer :

  • croissance lente dans l’utérus
  • un faible poids à la naissance
  • une tête de forme irrégulière
  • anomalies organiques

Les bébés atteints de cette condition ne survivent généralement pas au-delà du premier mois de leur vie.

2. Exposition à des virus, des drogues ou des toxines

La microcéphalie peut également survenir lorsque votre enfant est exposé à certains virus, médicaments ou toxines dans l’utérus. Par exemple, la consommation d’alcool ou de drogues par les femmes enceintes peut causer la microcéphalie chez leurs enfants.

Voici d’autres causes possibles de microcéphalie :

1) Zika virus

Le virus Zika se propage à l’homme par les moustiques infectés. L’infection n’est généralement pas très grave. Cependant, si vous développez la maladie du virus zika pendant votre grossesse, vous pouvez la transmettre à votre bébé. Le virus Zika cause microcéphalie et plusieurs autres malformations congénitales graves. Il s’agit notamment des troubles de la vue et de l’ouïe, et des troubles de la croissance.

2) Empoisonnement au méthylmercure

Certaines personnes utilisent le méthylmercure pour préserver le grain de semence qu’elles donnent aux animaux. Il peut également se former dans l’eau, entraînant la contamination des poissons. L’intoxication se produit lorsque vous consommez des fruits de mer contaminés ou de la viande provenant d’un animal qui a reçu des grains de semence contenant du méthylmercure. Si votre bébé est exposé à ce poison, il peut développer des lésions cérébrales et médullaires.

3) Rubéole congénitale

Si vous contractez le virus responsable de la rubéole au cours des trois premiers mois de la grossesse, votre bébé peut développer de graves problèmes. Ces problèmes peuvent inclure la surdité, la déficience intellectuelle et les crises. Cependant, cette affection n’est pas très fréquente en raison de l’utilisation du vaccin contre la rubéole.

4) Toxoplasmose congénitale

Si vous êtes infectée par le parasite Toxoplasma gondii pendant votre grossesse, cela peut nuire au développement de votre bébé. Votre bébé peut naître prématurément avec de nombreux problèmes physiques, y compris des convulsions et une perte d’audition et de vision. Ce parasite se trouve dans certaines excréments de chat et dans la viande crue.

5) Cytomégalovirus congénital

Si vous contractez ce virus pendant votre grossesse, vous pouvez le transmettre à votre fœtus par le placenta. D’autres jeunes enfants sont porteurs de ce virus. Elle peut causer la jaunisse, des éruptions cutanées et des convulsions chez les nourrissons. Si vous êtes enceinte, vous devriez prendre des précautions en vous lavant les mains fréquemment et en évitant de partager des ustensiles avec des enfants de moins de 6 ans.

6) Phénylcétonurie non contrôlée (PCU) chez la mère

Si vous êtes enceinte et que vous avez le gène de la phénylcétonurie (PCU), il est important de suivre un régime pauvre en phénylalanine. Si vous consommez trop de cette substance, que vous pouvez trouver dans le lait, les œufs et les édulcorants à base d’aspartame, elle peut nuire au développement de votre bébé.

3. Complications à l’accouchement

La microcéphalie peut également être causée par certaines complications pendant l’accouchement. Diminué l’oxygène dans le cerveau de votre bébé peut augmenter son risque de développer ce trouble. La malnutrition maternelle sévère peut également augmenter leurs chances de la développer.

2. Quelles sont les complications associées à la microcéphalie ?

Les enfants diagnostiqués avec cette condition auront des complications légères à graves. Les enfants présentant de légères complications peuvent avoir une intelligence normale. Cependant, leur périmètre crânien sera toujours petit pour leur âge et leur sexe.

Les enfants présentant des complications plus graves peuvent en souffrir :

  • déficience intellectuelle
  • fonction motrice retardée
  • retard de langage
  • déformations faciales
  • nanisme, ou petite taille
  • hyperactivité
  • crises
  • difficulté de coordination et d’équilibre

3. Comment diagnostique-t-on la microcéphalie ?

Votre médecin peut diagnostiquer cette affection en suivant la croissance et le développement de votre bébé. Lorsque vous donnerez naissance à votre bébé, votre médecin mesurera la circonférence de sa tête. Ils placeront un ruban à mesurer autour de la tête de votre bébé et enregistreront sa taille. Si votre médecin note des anomalies, il peut diagnostiquer une microcéphalie chez votre enfant.

Le médecin de votre enfant continuera de mesurer la tête de votre enfant lors des examens de routine des bébés bien portants pendant les deux premières années de sa vie. Ils tiendront également des dossiers sur la croissance et le développement de votre enfant. Cela aidera le médecin de votre enfant à détecter toute anomalie.

Vous devriez également noter tout changement dans le développement de votre bébé qui survient entre les visites chez le médecin et en parler à ce dernier lors du prochain rendez-vous.

4. Comment traite-t-on la microcéphalie ?

Il n’y a pas de remède contre la microcéphalie. Le traitement de l’état de votre enfant sera axé sur la prise en charge des complications.

Si votre enfant a un retard de la fonction motrice, il pourrait bénéficier de l’ergothérapie. S’ils ont un retard de développement du langage, l’orthophonie peut les aider. Ces thérapies aideront à développer et à renforcer les capacités naturelles de votre enfant. Si votre enfant développe certaines complications, comme les convulsions ou l’hyperactivité, leur médecin peut aussi leur prescrire des médicaments pour les traiter.

5. Que faire si votre enfant reçoit un diagnostic de microcéphalie ?

Si le médecin de votre enfant diagnostique cette condition, vous aurez besoin de soutien. Il est important de trouver un médecin et une équipe de soins pour vous aider à prendre des décisions éclairées. Vous voudrez peut-être aussi établir des liens avec d’autres familles aux prises avec les mêmes difficultés. Les groupes de soutien et les communautés en ligne peuvent vous aider à gérer l’état de santé de votre enfant et à trouver des ressources utiles.

6. Peut-on prévenir la microcéphalie ?

Il n’est pas toujours possible de prévenir la microcéphalie, surtout lorsque la cause est génétique. Si vous avez un enfant atteint de la maladie, vous voudrez peut-être consulter un conseiller génétique avant d’avoir un autre enfant.

Obtenir des soins prénatals appropriés et éviter la consommation d’alcool et de drogues pendant la grossesse peut vous aider à prévenir la microcéphalie. Les examens prénatals donnent à votre médecin l’occasion de diagnostiquer des conditions maternelles, comme la PCU non contrôlée.

Notez cet article

You may also like...