enrouement

L’enrouement, un changement anormal dans votre voix, est une affection courante qui se manifeste souvent en conjonction avec une gorge sèche ou irritée. Si votre voix est rauque, il se peut que votre voix soit râpeuse, faible ou aérienne, ce qui vous empêche d’émettre des sons vocaux doux.

Ce symptôme provient souvent d’un problème avec les cordes vocales et peut impliquer une inflammation du larynx (boîte vocale). C’est ce qu’on appelle la laryngite. Si vous souffrez d’enrouement persistant pendant plus de 10 jours, consultez rapidement un médecin, car vous pourriez souffrir d’une maladie sous-jacente grave.

Causes sous-jacentes communes de l’enrouement

L’enrouement est généralement causé par une infection virale des voies respiratoires supérieures. D’autres facteurs communs qui peuvent causer, contribuer à, ou aggraver votre condition incluent :

    • reflux gastrique
    • tabagisme
    • la consommation de boissons caféinées et alcoolisées
    • crier, chanter longtemps ou utiliser vos cordes vocales à outrance de toute autre manière
    • allergies
    • l’inhalation de substances toxiques
    • tousser excessivement

Parmi les causes moins courantes d’enrouement, mentionnons les suivantes :

  • polypes (excroissances anormales) sur les cordes vocales
  • cancer de la gorge, de la thyroïde ou du poumon
  • dommages à la gorge, tels que ceux causés par l’insertion d’un tube
  • adolescence masculine (quand la voix s’approfondit)
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde
  • anévrismes de l’aorte (gonflement d’une partie de l’aorte, la plus grande artère du cœur)
  • des conditions nerveuses qui affaiblissent le muscles de la boîte vocale

Que se passe-t-il au cabinet du médecin ?

Bien que l’enrouement ne soit généralement pas une urgence, il peut être lié à certains troubles médicaux graves. Parlez-en à votre médecin si votre enrouement devient un problème persistant, qui dure plus d’une semaine pour un enfant et 10 jours pour un adulte.

Consultez votre médecin rapidement si l’enrouement s’accompagne d’une bave (chez un enfant) et de difficultés à avaler ou à respirer. Une incapacité soudaine à parler ou à composer des phrases cohérentes peut indiquer une condition médicale sous-jacente grave.

Si vous vous présentez au cabinet de votre médecin ou à l’urgence et que vous avez de la difficulté à respirer, le premier mode de traitement pourrait être de rétablir votre capacité à respirer. Votre médecin peut vous administrer un traitement respiratoire (à l’aide d’un masque) ou insérer un tube respiratoire pour vous aider à respirer.

Votre médecin voudra probablement faire l’inventaire de vos symptômes et de vos antécédents médicaux afin d’en déterminer la cause sous-jacente. Votre médecin peut vous poser des questions sur la qualité et la force de votre voix ainsi que sur la fréquence et la durée de vos symptômes. Ils peuvent vous poser des questions sur les facteurs qui aggravent l’état de vos symptômes, comme le tabagisme, les cris ou le fait de parler pendant de longues périodes. Ils évalueront tout symptôme supplémentaire, comme la fièvre ou la fatigue.

Votre médecin examinera probablement votre gorge à l’aide d’un minuscule miroir pour déceler toute inflammation ou anomalie. Selon vos symptômes, ils peuvent faire une culture de la gorge, vous faire passer une série de radiographies de la gorge ou vous recommander un tomodensitogramme (un type de radiographie).

Votre médecin peut également prélever un échantillon de votre sang pour effectuer une numération globulaire complète. Ce test permet d’évaluer vos taux d’hémoglobine et de globules rouges et blancs.

Adresser et atténuer les symptômes

Suivez quelques routines d’autosoins pour aider à soulager l’enrouement :
style= »list-style-type:none ; »> ».

  • Reposez votre voix pendant quelques jours : Évitez de parler et de crier. Ne chuchotez pas, car cela sollicite encore plus vos cordes vocales.
  • Buvez beaucoup de liquides hydratants. Les liquides peuvent soulager certains de vos symptômes et humidifier votre gorge.
  • Évitez la caféine et l’alcool : Ils peuvent assécher votre gorge et aggraver l’enrouement.
  • Utilisez un humidificateur pour ajouter de l’humidité à l’air : Il peut aider à ouvrir les voies respiratoires et à faciliter la respiration.
  • Prenez une douche chaude : La vapeur de la douche vous aidera à ouvrir vos voies respiratoires et à vous hydrater.
  • Arrêtez de fumer ou limitez votre consommation de tabac : La fumée sèche et irrite la gorge.
  • Humidifiez votre gorge en suçant des pastilles ou en mâchant du chewing-gum : Cela stimule la salivation et peut aider à apaiser votre gorge.
  • Éliminez les allergènes de votre environnement : Les allergies peuvent souvent s’aggraver ou déclencher l’enrouement.
  • N’utilisez pas de décongestionnants pour votre enrouement : Ils irritent et assèchent la gorge.

Consultez votre médecin si ces remèdes préventifs à domicile ne diminuent pas la durée de l’enrouement. Votre médecin pourra vous aider à déterminer la cause de vos symptômes et le traitement approprié.

Si vous souffrez d’enrouement persistant et chronique, une condition médicale sous-jacente grave peut en être la cause. Une intervention précoce peut souvent améliorer votre pronostic. Identifier la cause de votre enrouement persistant peut prévenir l’aggravation de votre état et limiter les dommages à vos cordes vocales ou à votre gorge.

Prévenir l’enrouement

Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour prévenir l’enrouement. Voici quelques méthodes de prévention qui peuvent vous aider à protéger vos cordes vocales.

Arrêtez de fumer et évitez la fumée secondaire : Respirer de la fumée peut causer une irritation des cordes vocales et du larynx et peut assécher la gorge.

Lavez-vous les mains fréquemment : L’enrouement est souvent causé par une infection respiratoire virale. Le fait de vous laver les mains aidera à prévenir la propagation des germes et à vous garder en santé.

Restez hydraté : Buvez au moins huit verres d’eau de 8 onces par jour. Les liquides diluent le mucus dans la gorge et le gardent humide.

Évitez les liquides qui déshydratent votre corps, comme les boissons caféinées et les boissons alcoolisées. Ceux-ci agissent comme diurétiques et vous font perdre de l’eau.

Essayez de résister à l’envie de vous éclaircir la gorge. Cela peut augmenter l’inflammation de vos cordes vocales et l’irritation générale de votre gorge.