L’incontinence urinaire survient lorsque vous perdez le contrôle de votre vessie. Dans certains cas, vous pouvez vider complètement le contenu de votre vessie. Dans d’autres cas, il se peut que vous ne présentiez que des fuites mineures. L’affection peut être temporaire ou chronique, selon sa cause.

Selon l’American Academy of Family Physicians, des millions d’adultes aux États-Unis souffrent d’incontinence urinaire. C’est plus fréquent chez les femmes et les personnes de plus de 50 ans. Mais n’importe qui peut être affecté par cette condition.

Avec l’âge, les muscles qui soutiennent la vessie ont tendance à s’affaiblir. Cela peut entraîner une incontinence urinaire.

L’affection peut également être causée par de nombreux problèmes de santé différents. Les symptômes peuvent varier de légers à graves et peuvent être le signe d’une infection, de calculs rénaux, d’une hypertrophie de la prostate ou d’un cancer.

Si vous souffrez d’incontinence urinaire, prenez rendez-vous avec votre médecin. Cet état peut interférer avec votre vie quotidienne et mener à des accidents potentiellement embarrassants. Votre médecin peut également déterminer si une condition médicale plus grave en est la cause.

1. Types d’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire se divise en trois types généraux. Vous pouvez potentiellement en connaître plus d’un type en même temps.

1. Incontinence à l’effort

L’incontinence à l’effort est déclenchée par certains types d’activité physique. Par exemple, vous pourriez perdre le contrôle de votre vessie lorsque vous faites de l’exercice, toussez, éternuez ou riez. De telles activités exercent un stress sur le muscle du sphincter qui retient l’urine dans votre vessie. Cela peut entraîner la libération d’urine.

2. Incontinence par impériosité

L’incontinence par impériosité survient lorsque vous perdez le contrôle de votre vessie après avoir ressenti une envie soudaine et forte d’uriner.