L’incontinence à l’effort est l’incapacité de contrôler votre envie d’uriner dans certaines circonstances. C’est un trouble grave et embarrassant qui peut mener à l’isolement social. Toute pression exercée sur l’abdomen et la vessie peut entraîner une perte d’urine.

Il est important de se rappeler que le terme « stress » est utilisé dans un sens strictement physique pour décrire l’incontinence à l’effort. Il s’agit d’une pression excessive sur la vessie et non d’un stress émotionnel.

L’hyperactivité vésicale est une affection distincte. Dans certains cas, l’incontinence vésicale hyperactive et l’incontinence à l’effort peuvent survenir, ce qu’on appelle l’incontinence mixte. Votre médecin peut faire des tests pour déterminer la cause de votre incontinence.

1. Anatomie de la vessie

Votre vessie est soutenue par un système musculaire :

  • Le sphincter entoure l’urètre, le tube qui transporte l’urine à l’extérieur de votre corps.
  • Le détrusor est le muscle de la paroi de la vessie, ce qui lui permet de se développer.
  • Les muscles du plancher pelvien aident à soutenir la vessie et l’urètre.

Pour retenir l’urine dans votre vessie sans fuite, vous devez être capable de contracter votre sphincter. Lorsque votre sphincter et vos muscles pelviens sont faibles, il est plus difficile de contracter ces muscles et le résultat est l’incontinence à l’effort.