Aperçu de l’hyperactivité

L’hyperactivité est un état d’activité inhabituelle ou anormale. L’hyperactivité est souvent difficile pour les personnes qui entourent la personne hyperactive, comme les enseignants, les employeurs et les parents. Les personnes hyperactives deviennent souvent anxieuses ou déprimées à cause de leur état et de la façon dont les gens y réagissent.

Les personnes hyperactives peuvent développer d’autres problèmes en raison de leur incapacité à rester immobiles ou à se concentrer. Par exemple, l’hyperactivité peut entraîner des difficultés à l’école ou au travail et peut mettre à rude épreuve les relations avec les amis et la famille. Elle peut entraîner des accidents et des blessures et augmente le risque d’abus d’alcool et de drogues.

L’hyperactivité a de nombreuses caractéristiques différentes, notamment :

  • mouvement perpétuel
  • comportement agressif
  • comportement impulsif
  • être facilement distrait

L’hyperactivité est souvent un symptôme d’une autre cause sous-jacente, comme les maladies mentales et médicales.

L’un des principaux troubles associés à l’hyperactivité est le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, ou TDAH. Le TDAH est un trouble qui vous rend hyperactif, inattentif et impulsif. Cette condition est généralement diagnostiquée à un jeune âge, mais certaines personnes souffrent de TDAH à l’âge adulte.

L’hyperactivité peut être traitée. Pour obtenir les meilleurs résultats, un dépistage et un traitement précoces sont nécessaires.

Quelles sont les causes de l’hyperactivité ?

L’hyperactivité peut être causée par des troubles mentaux et physiques. Le les plus courants :

  • TDAH
  • hyperthyroïdie, ou hyperthyroïdie, ou excès d’hormones thyroïdiennes
  • maladies du cerveau
  • troubles du système nerveux
  • troubles psychologiques

1. Reconnaître les signes d’hyperactivité

Chez les enfants, l’hyperactivité peut entraîner des difficultés de concentration à l’école. Ils peuvent aussi avoir des comportements impulsifs tels que :

  • parler à tour de rôle
  • brouillant les pistes
  • frapper d’autres élèves
  • être trop actif

Les adultes qui manifestent de l’hyperactivité peuvent présenter les symptômes suivants :

  • difficulté à se concentrer au travail
  • courte durée d’attention
  • difficulté à se rappeler des noms, des numéros ou des bribes d’information

Vous pourriez souffrir d’anxiété ou de dépression si votre état vous inquiète. Les adultes hyperactifs ont probablement présenté ces symptômes lorsqu’ils étaient enfants.

Comment diagnostique-t-on l’hyperactivité ?

Si vous ou votre enfant présentez des signes d’hyperactivité, parlez-en à votre médecin. Votre médecin vous posera des questions sur vos symptômes, en mettant l’accent sur le moment où les symptômes ont commencé et sur tout changement récent dans votre état de santé général. Ils vous demanderont également si vous prenez des médicaments pour traiter un problème médical ou de santé mentale. Les réponses à ces questions aideront votre médecin à déterminer le type d’hyperactivité dont vous souffrez et s’il s’agit d’une affection nouvelle ou aggravée, ou simplement d’un effet secondaire des médicaments.

Il est important d’obtenir un diagnostic approprié de votre médecin afin de traiter efficacement votre condition.

Comment traite-t-on l’hyperactivité ?

Si votre médecin pense que votre hyperactivité est causée par un facteur sous-jacent ils peuvent prescrire des médicaments pour traiter cette condition. Les affections qui affectent les parties suivantes de votre corps contribuent souvent à l’hyperactivité :

  • thyroïde
  • encéphalique
  • système nerveux

Votre médecin peut prélever un échantillon de sang ou d’urine pour vérifier votre taux d’hormones, car l’hyperactivité peut aussi être causée par un déséquilibre hormonal. Par exemple, vous pourriez avoir un déséquilibre dans votre hormone thyroïdienne ou d’autres hormones.

L’hyperactivité peut aussi être liée à un trouble émotionnel. Dans ce cas, vous serez traité par un spécialiste en santé mentale. Votre spécialiste examinera vos symptômes afin de déterminer votre état de santé. Une fois qu’une maladie est diagnostiquée, on peut vous prescrire des médicaments ou une thérapie pour vous aider à contrôler votre hyperactivité.

2. Thérapie

La thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie par la parole sont des pratiques courantes utilisées pour traiter l’hyperactivité.

La thérapie cognitivo-comportementale vise à changer vos schémas de pensée et de comportement. La thérapie par la parole consiste à discuter de vos symptômes avec un thérapeute. Votre thérapeute peut vous apprendre comment faire face à votre condition et réduire ses effets.

3. Médicaments

Lorsque la thérapie ne suffit pas, vous devrez peut-être aussi prendre des médicaments pour contrôler les symptômes. Ces médicaments ont un effet calmant et sont prescrits aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Ces médicaments comprennent :

  • dexméthylphénidate (Focaline)
  • dextroamphétamine et amphétamine (Adderall)
  • dextroamphétamine (Dexédrine, Dextrostat)
  • lisdeamfetamine (Vyvanse)
  • méthylphénidate (Ritalin)

Certains de ces médicaments entraînent une accoutumance. Votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé mentale surveillera votre consommation de médicaments.

On peut aussi vous conseiller d’éviter les stimulants qui peuvent déclencher des symptômes. Les stimulants courants à éviter sont la caféine et la nicotine.