Douleur à l’aine : Causes, symptômes et diagnostic

content-egg module=GoogleImages template image next = 1]

Qu’est-ce qui cause la douleurà l’aine ?

L’aine est une partie de votre hanche située entre votre ventre et votre cuisse. Il est situé à l’endroit où votre abdomen se termine et où vos jambes commencent. La région de l’aine a cinq muscles qui travaillent ensemble pour bouger votre jambe. Ils s’appellent :

  • brévis adducteur
  • longueur adductrice
  • grand adducteur
  • gracilis
  • pectineus

La douleur à l’aine est tout inconfort dans cette zone. La douleur résulte généralement d’une blessure causée par l’activité physique, comme le sport. Une élongation ou une tension musculaire dans la région de l’aine est l’une des blessures les plus fréquentes chez les athlètes.

1. Qu’est-ce qui cause ma douleur à l’aine ?

La douleur à l’aine est un symptôme courant et peut survenir à n’importe qui. Certaines causes potentielles de douleurs à l’aine sont plus fréquentes que d’autres.

1. Causes les plus courantes

La cause la plus fréquente de douleur à l’aine est une tension des muscles, des ligaments ou des tendons dans la région de l’aine. Ce type de blessure survient le plus souvent chez les athlètes. Si vous pratiquez un sport de contact, comme le football, le rugby ou le hockey, il est probable que vous ayez eu mal à l’aine à un moment donné.

Une autre cause fréquente de douleur à l’aine est une hernie inguinale. Une hernie inguinale survient lorsque les tissus internes traversent un point faible des muscles de l’aine. Cela peut créer une bosse dans la région de l’aine et causer de la douleur. Les calculs rénaux (petits dépôts de minéraux durs dans les reins et la vessie) ou les fractures osseuses peuvent également causer des douleurs à l’aine.

2. Causes moins courantes

Les

désordres et les conditions moins communs

qui pourraient causer de la douleur ou de l’inconfort dans l’aine sont :

  • inflammation intestinale
  • inflammation testiculaire
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques
  • kystes ovariens
  • nerfs coincés
  • infections des voies urinaires

(UTI)

2. Savoir quand contacter votre médecin

Parlez à votre médecin de vos symptômes si vous ressentez une douleur modérée ou intense à l’aine ou aux testicules pendant plus de quelques jours.

Contactez votre médecin immédiatement si :

  • vous remarquez des changements physiques dans les testicules, comme des bosses ou de l’enflure
  • il y a du sang dans votre urine
  • la douleur s’étend au bas du dos, à la poitrine ou à l’abdomen
  • vous avez de la fièvre ou des nausées

Si vous avez l’un de ces symptômes avec votre douleur à l’aine, consultez un médecin d’urgence. Ces symptômes pourraient être des signes d’une affection plus grave, comme une infection testiculaire, une torsion testiculaire (testicule tordu) ou un cancer des testicules. Vous devriez également consulter un médecin d’urgence si vous souffrez de douleurs testiculaires sévères qui surviennent soudainement.

3. Diagnostic de la douleur à l’aine

La plupart des cas de douleurs à l’aine ne nécessitent pas de soins médicaux. Cependant, vous devriez consulter un médecin si vous ressentez une douleur intense et prolongée accompagnée de fièvre ou d’enflure. Ces symptômes peuvent indiquer une condition plus grave.

Votre médecin évaluera vos symptômes et vous posera des questions sur toute activité physique récente. Ces renseignements aideront votre médecin à diagnostiquer le problème. Votre médecin procédera ensuite à un examen physique de la région de l’aine ainsi qu’à d’autres tests, si nécessaire.

1. Test de la hernie

Votre médecin insérera un doigt dans le scrotum (le sac qui contient les testicules) et vous demandera de tousser. La toux augmente la pression dans l’abdomen et pousse vos intestins dans l’ouverture de la hernie.

2. Radiographie et ultrasons

Ces tests peuvent aider votre médecin à déterminer si une fracture osseuse, une masse testiculaire ou un kyste ovarien cause la douleur à l’aine.

3. Numération globulaire complète (NFS)

Ce type de test sanguin peut aider à déterminer si une infection est présente.

4. Traitement de la douleur à l’aine

Le traitement de votre douleur à l’aine dépendra de la cause sous-jacente. Vous pouvez souvent traiter des foulures mineures à la maison, mais plus graves à l’aine. la douleur peut nécessiter un traitement médical.

1. Soins à domicile

Si votre douleur à l’aine est le résultat d’une tension, le traitement à domicile est probablement votre meilleure option. Si vous vous reposez et que vous cessez de faire de l’activité physique pendant deux à trois semaines, votre tension se résorbera naturellement. Les analgésiques, y compris l’acétaminophène (Tylenol), peuvent être pris pour soulager votre douleur et votre inconfort. L’application de blocs réfrigérants pendant 20 minutes quelques fois par jour peut également être utile.

2. Traitement médical

Si une fracture ou une fracture est la cause de votre douleur à l’aine, une chirurgie peut être nécessaire pour réparer l’os. Vous pourriez également avoir besoin d’une intervention chirurgicale si une hernie inguinale est la cause sous-jacente de vos symptômes.

Si les méthodes de soins à domicile ne fonctionnent pas pour votre lésion, votre médecin pourrait vous prescrire des médicaments qui réduisent l’inflammation pour aider à soulager vos symptômes. Si cela ne fonctionne pas et que vous avez des microtraumatismes répétés, votre médecin pourrait vous conseiller d’aller en physiothérapie.

5. Prévenir la douleur à l’aine

Il y a quelques mesures que vous pouvez prendre pour éviter la douleur à l’aine. Pour les athlètes, des étirements en douceur sont un moyen de prévenir les blessures. Faire un échauffement lent et régulier avant l’activité physique peut aider à réduire votre risque de blessure à l’aine, surtout si vous le faites régulièrement. Le maintien d’un poids santé et la prudence lorsque vous soulevez des objets lourds peuvent aider à prévenir les hernies.

Notez cet article

You may also like...